• Société
  • Internationale de
  • Sauvetage du
  • Léman

Service d'avertissement des coups de vents

Auteur : Webmaster
Dernière modification: 17 May 2009

Statistiques des alarmes vents sur le Léman

En 2008, l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse a émis pour le lac Léman, 119 avis de prudence et 1 avis de tempête, pour 152 coups de vents observés.
Cet organisme Suisse, dispose pour le lac Léman de 5 stations météorologiques automatiques côtières, réparties comme suit:

Avis de prudence ou de tempête

Sur le Léman, ce service d'avertissement des coups de vent, permet de renseigner les usagers du lac souvent deux heures à l'avance, de l'imminence d'un probable coup de vent ou orage.
Ces avis de tempêtes sont donnés par 22 phares oranges répartis sur tout le périmètre du lac (voir la carte du Léman ci-dessous).
 

Caractérisés par deux séquences de feux tournants différents, ils indiquent pour une fréquence de 40 clignotements, un avis de prudence signifiant l'arrivée de vents tempétueux et pour une fréquence de 90 clignotements, un avis de tempête imminent.

Avis de prudence Avis de tempête

Avis de prudence par mois et par bassin pour 2008

Avis de tempête par mois et par bassin pour 2008

Vitesse (km/h) des rafales max mensuelles en 2008

Définitions

H = Hit = mise en marche des feux, suivie de coups de vent (avis réussi)
HFA = Hit-Fausse Alerte = mise en marche des feux, suivie d'orages sans coups de vent
FA = Fausse Alerte = mise en marche des feux, non suivie de coups de vent, ni d'orages
M = Miss = coups de vent observés, sans mise en marche des feux, ou mise en marche trop tardive (réaction). (avis manqués)


Tous vents confondus en 2008

Genre d'avis Avis enclenchés
  H HFA FA M
Petit-lac  27 3 12 16
Grand-lac  27 8 5 21
Haut-lac  25 5 8 36
  Prudence Tempête
Petit-lac  42 0
Grand-lac  40 0
Haut-lac  37 1

 

Vents d'orages en 2008

H = Hit = mise en marche des feux, suivie de coups de vent (avis réussi)
HFA = Hit-Fausse Alerte = mise en marche des feux, suivie d'orages sans coups de vent
FA = Fausse Alerte = mise en marche des feux, non suivie de coups de vent, ni d'orages
M = Miss = coups de vent observés, sans mise en marche des feux, ou mise en marche trop tardive (réaction). (avis manqués)

Genre d'avis Avis enclenchés
  H HFA FA M
Petit-lac  14 3 10 0
Grand-lac  16 8 5 4
Haut-lac  13 5 3 6
  Prudence Tempête
Petit-lac  27 0
Grand-lac  29 0
Haut-lac  21 0

 

Vents de Sud-Ouest

H = Hit = mise en marche des feux, suivie de coups de vent (avis réussi)
FA = Fausse Alerte = mise en marche des feux, non suivie de coups de vent, ni d'orages
M = Miss = coups de vent observés, sans mise en marche des feux, ou mise en marche trop tardive (réaction). (avis manqués)

Direction du vent Genre d'avis Avis enclenchés
  H FA M
Petit-lac  9 1 10
Grand-lac  8 0 10
Haut-lac  0 5 1
  Prudence Tempête
Petit-lac  10 0
Grand-lac  8 0
Haut-lac  5 0

 

Vents de Nord-Ouest (Joran)

H = Hit = mise en marche des feux, suivie de coups de vent (avis réussi)
FA = Fausse Alerte = mise en marche des feux, non suivie de coups de vent, ni d'orages
M = Miss = coups de vent observés, sans mise en marche des feux, ou mise en marche trop tardive (réaction). (avis manqués)

Direction du vent Genre d'avis Avis enclenchés
  H FA M
Petit-lac  4 1 6
Grand-lac  3 0 5
Haut-lac  5 0 15
  Prudence Tempête
Petit-lac  5 0
Grand-lac  3 0
Haut-lac  0 0

 

Vents de Sud-Est (Vaudaire de Foehn)

H = Hit = mise en marche des feux, suivie de coups de vent (avis réussi)
FA = Fausse Alerte = mise en marche des feux, non suivie de coups de vent, ni d'orages
M = Miss = coups de vent observés, sans mise en marche des feux, ou mise en marche trop tardive (réaction). (avis manqués)

Direction du vent Genre d'avis Avis enclenchés
  H FA M
Grand-lac  0 0 2
Haut-lac  7 0 14
  Prudence Tempête
Grand-lac  0 0
Haut-lac  6 1

Commentaires

Les colonnes des avis manqués M comportent non seulement les cas loupés (pas d'avis), mais également les avis enclenchés trop tardivement par rapport aux premiers coups de vents enregistrés dans les stations.

Une grande majorité des vents forts enregistrés lors de situations orageuses concerne des orages frontaux et/ou préfrontaux. En effet, les orages dans de tels environnements instables bénéficient d’un cisaillement de vent en altitude propice à leur propagation, leur survie ainsi qu’à leur virulence. Ces types d’orages sont nettement plus susceptibles de causer des dégâts et/ou de la détresse que les orages de fin de journée en situation de marais barométrique (faible cisaillement) qui restent souvent, eux, accrochés aux reliefs sans conséquences majeures. Concernant les virulents orages préfrontaux, mis à part si ceux-ci sont détectables bien à l’avance sur les écrans radars sous forme de lignes de grain, leur développement souvent explosif ainsi que leur déplacement rapide empêche un avertissement supérieur dans la plupart des cas à 30-45 minutes. Ceci implique que si la prévision météorologique du jour annonce le développement d’orages localement violents, la meilleure prévention que les navigateurs puissent adopter reste la vigilance.

Force est de constater qu’un avis de prudence et/ou de tempête est par nature qua-si-IMMINENT. Avec 30-45 minutes de préparation pour un orage dynamique (frontal), l’orage est imminent mais sa virulence peut passablement fluctuer, selon les ingrédients atmosphériques en place. Pour les orages de chaleur en fin de journée peu dynamiques et se déplaçant que très lentement, le (la) prévisionniste attendra souvent que l’orage soit suffisamment proche du bassin avant d’avertir pour réduire au maximum les fausses alertes, ce qui rend l’avis IMMINENT également. Ce qui semble pouvoir en réalité et dans la pratique distinguer l’avis de prudence de l’avis de tempête est la VIRULENCE de l’événement et non son IMMINENCE. Or, l’imminence, inhérente aux avis de courte échéance, continue de départager les deux types d’avis dans la procédure actuelle. A moyen terme (2010-2011), il a été décidé que le seuil vent des avis de tempête sera réhaussé à 33 noeuds (60km/h) afin de pallier cette incohérence.

Le service est encore trop réactifs vis-à-vis de certains coups de vents. Notamment les cas de vaudaire sur le Haut-Lac, pour certains coups de joran ainsi que pour des situations de vents de gradient du sud-ouest à l’avant des fronts froids. Les cas de vaudaire et de joran sont particulièrement difficiles à prévoir, car leurs apparitions dépendent beaucoup sur l’orientation exacte des vents à plusieurs altitudes, la stabilité de l’atmosphère dans les basses couches à un endroit précis et des différences de pressions d’un endroit à l’autre.
Concernant le vent de sud-ouest, son avertissement non-systématique en salle de prévision est à l’origine des statistiques relativement mauvaises le concernant. Etant donné que ce type de vent se lève le plus souvent graduellement sur les lacs, la décision ou non de l’avertir à l’avant des fronts froid est très dépendante de la saison et de la période de la journée où il sévi. Un souhait plus clair de la part des instances, de la part des autorités et de la part des navigateurs à propos de l’avertissement de ce type de vent nous permettra de mieux adapter nos critères d’envois.

Bibliographie:
MétéoSuisse

Remerciements à Mr. Lionel Peyraud de MétéoSuisse

Début